Thème
Aujourd’hui, le futur

Aujourd’hui, le futur
Aujourd’hui, le futur

Entre grandes menaces et avancées technologiques, la pensée contemporaine est confrontée à des bouleversements sans précédent qui remettent en question jusqu’à la place de l’homme dans l’univers.

Quand le temps sort de ses gonds, que la terre se dérobe sous nos pieds et que nos expériences deviennent rationnellement insaisissables, comment continuer à en raconter l’histoire ? Pour faire face à cet apparent paradoxe, certain (e) s cinéastes documentaristes proposent, à la suite de précurseurs tels que Chris Marker ou Peter Watkins, des formes narratives originales, souvent non-linéaires et faisant appel à la fiction voire à la science-fiction. Ce sont ces mises en récits, apparemment contraires à l’éthique d’un genre cinématographique que l’on cantonne souvent, à tort, au rôle d’observateur objectif, que notre programmation se propose de faire découvrir.

Centrés sur des thématiques classiques du cinéma de science-fiction - la fin du monde, la conquête spatiale, les relations hommes-machines, les avancées de la science, ses espoirs et ses dangers - ces films restent pourtant ancrés dans le réel mais dans un réel modifié. Ils donnent à voir un monde qui a basculé dans une réalité inquiétante, où ce que nous imaginions du futur est déjà le présent. A travers des films venant des quatre coins du monde, ces cinéastes dépeignent et pensent des univers régis par des conceptions du temps et de l’espace souvent paradoxales. Des mondes dans lesquels l’homme a cessé d’être le seul héros, central et pensant, et se partage l’affiche avec des entités invisibles, virtuelles ou climatiques. Comment ces films « documentaires » se laissent-ils contaminer par les codes et le style de la science-fiction ? Qu’est-ce que ces codes produisent en retour sur notre manière de voir le monde ? Une plongée dans la réalité étrange de notre quotidien, une métamorphose du réel par le cinéma.

Mélanie Pavy

Intervenants

Avec la collaboration de Mélanie Pavy (chercheuse et cinéaste) .

Films

2084
Chris. Marker
France, 1984, 10’
"Le coup des lendemains qui chantent, on nous l’a tellement fait [...]. Devant le bilan de l’époque des grandes vérités tranchées, il est plutôt sain d’imaginer autre chose..." Imaginer autre chose, la CFDT s’y est essayée en 1984 à l’occasion du centième anniversaire de la législation des syndicats, elle s’est interrogée... sur l’avenir. "
Distribution : ISKRA
La Bombe
Peter Watkins
Royaume-Uni, 1966, 50’
En pleine guerre froide, l’URSS lance une attaque nucléaire sur la Grande-Bretagne. Ce "documentaire d’anticipation" construit à base de pseudo-images d’archives fut interdit de diffusion dans le monde entier jusqu’en 1985 par la BBC qui l’avait commandé.
Distribution : Shellac
La Chamelle blanche
Xavier Christiaens
Belgique, 2006, 52’
Et si, revenu de son long voyage, Ulysse ne retrouvait de sa vie que des bribes indéchiffrables, des paysages mouvants, des souvenirs griffus comme des échardes ?
Demi-vie à Fukushima
Francesca Scalisi, Marc Olexa
Suisse, France, 2016, 61’
Cinq ans après le désastre nucléaire de Fukushima, Naoto Matsumura, un agriculteur, vit une existence solitaire à l’intérieur de la zone rouge. Ici, le souffle du vent devient la mélodie de sa solitude qu’il combat en cultivant ses terres et en nourrissant son bétail.
Distribution : Cinédoc Films
Disneyland, mon vieux pays natal
Arnaud Des Pallières
France, 2001, 46’
"Disneyland existe, les enfants aussi sans doute. Les enfants ne sont pas difficiles : leur rêve c’est d’être n’importe qui, de vivre n’importe comment, d’aller n’importe où, et ils le font (...)".
Homo Sapiens
Nikolaus Geyrhalter
Autriche, 2016, 94’
Une école, un hôpital, une salle de spectacle, une prison… Ces bâtiments construits par les Homo sapiens ont été désertés et la nature y a repris ses droits. Ils accueillent désormais les vents, les pluies, la faune et la flore sans résistance.
Sortie nationale le 19/10/2016 | Distribution : ASC Distribution
Into Eternity
Michael Madsen
Danemark, 2010, 75’
A Onkalo, en Finlande, les hommes construisent pour la première fois un lieu de stockage permanent pour y déposer les déchets nucléaires et les isoler pendant 100 000 ans. S’adressant aux générations futures, Michael Madsen livre ici une sorte de documentaire « de science-fiction ».
Distribution : Chrysalis Distribution
La Vallée froide
Johannes Krell, Florian Fischer
Allemagne, 2016, 12’
Le film évoque le cycle d’extraction de la chaux dans une mine à ciel ouvert, et son retour à la terre lors du chaulage des forêts. Un cycle absurde mais bien réel, révélateur des conséquences irréversibles de la diminution des ressources naturelles.
Man from Tomorrow
Jacqueline Caux
France, 2014, 40’
Considéré comme l’un des DJ et producteurs de musique techno les plus inventifs au monde, Jeff Mills, qui compose depuis plusieurs années pour le cinéma, s’est associé à la cinéaste et écrivain Jacqueline Caux, pour se jouer,en guise de portrait,de notre perception avec des « images sonores » aussi philosophiques que poétiques.
Mankan Ha Ye Ghal’e Hassan Khan (He)
Sam Kalantari
Iran, 2016, 31’
Tel un film de science­-fiction, He examine le parcours surréel de mannequins de vitrine, de leur conception dans une usine à un usage final possible. Entre les deux, c’est une société iranienne bigarrée qui semble être sondée, dévoilant par intermittence les spectres refoulés d’une imagerie érotique.
Out of the Present
Andrei Ujica
Russie, France, Belgique, Allemagne, 1995, 95’
Mai 1991 : le cosmonaute soviétique Sergheï Krikalev s’envole pour la station orbitale MIR, qu’il va occuper pendant dix mois sous l’oeil de quatre caméras. A son retour, l’empire soviétique a disparu, éclaté, démantelé.
Psaume
Nicolas Boone
France, 2015, 48’
Dans un futur proche, les villages de cette région subsaharienne sont désertés, seul les fous, les handicapés, les enfants soldats continuent à errer sur ces terres arides. Dans un climat de survie, leur vie sociale est rude.
Sub
Julien Loustau
France, 2006, 46’ / Beta SP, DVD
Le lac Vostok est prisonnier sous les glaces de l’Antarctique, isolé du reste du monde depuis des millions d’années. Cet environnement exceptionnel, privé de lumière, soumis à des températures et des pressions extrêmes, abrite peut-être des formes de vie inconnues.
Distribution : Documentaire sur grand écran
We Don’t Care About Music Anyway
Cédric Dupire, Gaspard Kuents
France, 2009, 80’
"We Don’t Care About Music Anyway..." Une certaine façon de dire : "Nous la faisons, un point c’est tout". Au-delà de la musique, et au-delà de la performance, se jouent l’avenir et les modalités d’existence d’une ville et d’une société entière.

Partenaires