Thème
Afrique : la colonisation et ses convulsions

Afrique : la colonisation et ses convulsions
Afrique : la colonisation et ses convulsions

Une proposition élaborée par Documentaire sur grand écran, en partenariat avec Images en bibliothèques, dans le cadre du Mois du film documentaire 2018 - 19e édition. Sept films qui retracent comment, meurtrie par la colonisation, l’Afrique continue à en ressentir les douloureuses ondes de choc.

L’empreinte de la colonisation marque durablement les sociétés africaines en imposant des modes de vies souvent éloignées de ce qu’aspirent à vivre les autochtones. Pourtant quelques temps avant les indépendances, des auteurs européens posent un regard critique sur les « bienfaits » des civilisations coloniales.

Tandis que les premiers films créés par des Africains dans les années 60 dénoncent la position des colonisateurs, il faut attendre bien plus tard pour que les Occidentaux abordent profondément la question.

Le documentaire est alors l’occasion d’évoquer les traumatismes familiaux que la colonisation a provoqué dans les communautés européennes ("Oltremare" de Loredana Bianconi). Nous aborderons cette approche qui permet aussi d’explorer les racines du métissage entre les continents, et les désajustements qui peuvent en résulter. ("Les enfants du blanc" de Sarah Bouyain)

Mais la grande question qui occupe aujourd’hui les auteurs de documentaires africains, semble être l’émigration accélérée qui vide le continent de ses forces vives. Nous parlerons de ces déplacements qui inspirent la production contemporaine. ("Barcelone ou la mort" d’Idrissa Guiro et "Atlantiques" de Mati Diop).

Il convient aussi d’évaluer une alternative au désir de migration, en explorant le désir de revanche sur la colonisation qui motive les jeunes Africains sur leur territoire ("Vivre riche" de Joël Akafou). Car les rapports tendus, conflictuels ou idéaux, entre le continent et l’Occident se situent aussi dans l’intime, la référence à la psychologie et aux traumatismes profonds qui circulent entre les êtres ("Ce qu’ il reste de la folie" de Joris Lachaise)

De l’histoire personnelle à l’examen des mouvements de groupe, de la recherche des racines à la revendication de l’exil, du désir de s’émanciper aux souffles de l’esprit, les documentaires présentés nous permettent de mesurer ce que représente « la colonisation et ses convulsions ».

Michel Amarger

Partenaires

Films

Atlantiques
Mati Diop
France, Sénégal, 2009, 15’ / Beta SP, DCP, DVD
À la nuit tombée, autour du feu, Serigne, jeune dakarois, âgé d’une vingtaine d’années, raconte à ses deux amis son odyssée clandestine, récit épique de la traversée de l’Atlantique.
Distribution : Documentaire sur grand écran

Barcelone ou la mort
Idrissa Guiro
France, 2007, 52’ / DVD
À 30 ans, Modou a frôlé la mort en tentant de rejoindre clandestinement les îles Canaries en pirogue. Aujourd’hui, il est de retour au Sénégal mais une nouvelle pirogue est déjà en construction. Sera-t-il encore une fois du voyage ?
Distribution : Andana Films

Ce qu’il reste de la folie
Joris Lachaise
France, 2014, 93’
C’est à l’hôpital psychiatrique de Thiaroye, près de Dakar, que nous introduit la caméra de Joris Lachaise, en compagnie de l’écrivain et cinéaste Khady Sylla. À travers son expérience vécue de la maladie mentale et de ses traitements, le film cherche à explorer une histoire récente du Sénégal : l’indépendance du pays et la décolonisation de la psychiatrie.
Sortie nationale le 22/06/2016 | Distribution : ED distribution

Les Enfants du blanc
Sarah Bouyain
France, 2000, 52’ / Beta SP
La grand-mère de Sarah Bouyain est née en 1920 au Burkina Faso, de la rencontre d’un militaire colonial français et d’une jeune fille africaine. La découverte du destin singulier de la minorité métis à laquelle elle appartient renvoie Sarah à son propre métissage.
Distribution : Documentaire sur grand écran

Oltremare, colonies facistes
Loredana Bianconi
Belgique, France, Italie, 2017, 83’
Construit à partir de photos et films d’archives le film nous conduit sur les traces d’un secret familial qui se dévoile progressivement via la correspondance d’un oncle parti en Erythrée et en Ethiopie dans les colonies fascistes italiennes.

Togoland - Échos d’empires
Jürgen Ellinghaus
Allemagne, France, 2018, 18’
De 1884 à 1914, une étroite bande de terre située entre la colonie britannique de la Côte-de-l’Or et le Dahomey gouverné par la France faisait partie des possessions africaines de l’empire allemand. ''Togoland'' - cent ans après : fragments d’un legs colonial…

Vivre riche
Joël Akafou
Belgique, Burkina Faso, France, 2017, 53’
« Rolex le portugais » et ses amis vivotent de petit commerce et de « broutage », dans l’espoir de devenir riche. Pour eux, arnaquer les européens c’est encaisser la dette coloniale.